Le Sabbat des Sorcières de Stambruges n'a rien de commun avec les célèbres Sabbats des Macralles de Vielsalm ou des Sorcières d'Ellezelles ou encore les multiples Sabbats organisés ça et là dans nos contrées de légendes.

Èl joûe dou Sabbat a douze heures par nwite, lès sorcières mont'a gvau su ène manche dé ramon', èyié s'èrjwin'tét au Rond a Sorcières pou dansèr dès galops é,s'aringèr avè I'diape. Leûs rèunion s'fèsin'tét d'vée' l'bos d'Tambrize, a l'cwazate dé l'route a Boquets èyié dé l'route dou Nac (Grand'Vue-Happâe).

A l'appel de leur maître, elles se retrouvent dans le village. De lieu en lieu elles s'adonnent à des rites secrets auxquels elles seules ont droit d'assister. Les malheureux qui s'y trouvent mêlés, volontairement ou par mégarde, sont condamnés à garder le silence au risque de voir la colère du Diable se déchaîner sur eux.

Au cours de leurs périgrinations, elles débauchent l'Autorité et pervertissent les braves gens. Les badaux regrettent bien vite leur arrogance et leur témérité. Elles ont l'air bonhomme sous leurs chevelures ébouriffées! Mais ne vous y trompez pas. Ce sont là de véritables démons et vous vous souviendrez longtemps de leur passage si elles s'approchent de vous...

Une fois les soeurs réunies, elles se dirigent vers le bois où commence le Sabbat. On n'y juge personne, on parle peu, on ne brûle aucune sorcière. Bien au contraire! Celles-ci prennent un malin plaisir à défier les flammes en lançant leur cri perçant. Les danses maléfiques et les envoûtements se succèdent au son de la trompette du Diable.
 
Quiconque ose troubler la cérémonie risque de s'en mordre les doigts. Car s'il est une chose que nos sorcières détestent par dessus tout, c'est d'être dérangées durant leurs ébats. Il n'est d'ailleurs pas rare, les jours de Sabbat, de trouver, à l'orée du bois, de pauvres hères peu prudents qui, par curiosité, se sont approchés trop près et se sont laissés entraîner dans les joutes démoniaques. Leur mine défaite porte la marque du feu et leur regard vide ne laisse aucun doute sur la punition infligée.